> Lesdedicaces.com : un nouveau souffle numérique pour les libraires et les maisons d’édition

 
 
 
Pour voir Johnny, il est possible d’assister à ses concerts. Pour Guillaume Canet, préférez les avant-premières. Et pour espérer décrocher un sourire à Amélie Nothomb ou échanger avec votre auteur de polar favori ? Le moyen le plus sûr reste encore la dédicace. Mais comment connaître, au-delà des festivals thématiques, le parcours de rencontres-dédicaces suivi par son auteur-e de prédilection ?
 
Lesdedicaces.com s’apparente à un simple moteur de recherche des rencontres-dédicaces en France. Et pourtant, c’est le premier du genre. Et pourtant, il offre des fonctionnalités précieuses pour les dévoreurs de livres. « J’ai lancé Lesdedicaces.com pour répondre à mon besoin et non pas à un besoin ! », avoue tout de go Thibault Di Maria, fondateur de la startup éponyme, hébergée au Labo de l’édition. Qui se retrouve dépourvu lorsqu’il souhaite offrir un livre dédicacé et qu’il tombe sur les dates de dédicaces de l’auteur-e qui sont déjà passées. Sa formation et son goût pour la littérature et la culture l’amènent à se lancer dans l’entrepreneuriat culturel.
 
Au cœur du moteur, pléthore de fonctionnalités
 
Que trouve-t-on sur www.lesdedicaces.com, opérationnel depuis 2013 ? En premier lieu, un référencement de toutes les rencontres-dédicaces en France. « Le moteur de recherche sémantique est alimenté par les maisons d’édition, les libraires et les auteurs eux-mêmes, voire les internautes ». Les curieux n’ont qu’à se géolocaliser pour trouver des séances autour d’eux en temps réel, les partager avec leurs amis ou recevoir des alertes personnalisées en fonction de leurs préférences. Lié à ce moteur, un widget a été développé pour les professionnels qui souhaitent diffuser l’agenda lié à leurs propres actualités de séances de dédicaces sur leurs propres sites. En 2013, la startup a lancé deux services novateurs. Dédicado d’abord, qui permet de commander un exemplaire dédicacé d’un livre sans avoir à se déplacer le jour de l’événement et de recevoir son exemplaire avec la dédicace de son choix dès le lendemain de la rencontre. « Un service qui permet de soutenir les libraires, car au-delà de notre petite commission, nous leur reversons un euro ». Dédireserv ensuite, qui permet au lecteur de réserver le livre qu’il souhaite le jour de la dédicace, un service pratique pour les éditeurs qui anticipent mieux le nombre de livres à apporter. A venir dans la même veine, Dédiconnect pour les auteurs qui cherchent des lieux où dédicacer ou des lieux qui cherchent des auteurs. La startup a plus récemment lancé le label « Librairie Dynamique » pour valoriser les librairies actives dans le monde des rencontres-dédicaces, qui distingue 148 librairies en France ou encore L’Agence, dédiée à la valorisation des auteurs et artistes.
 
Evangéliser le marché de l’édition
 
Principal hic de Lesdedicaces.com ? Aujourd’hui, le marché de la dédicace est assez anarchique et les chiffres hétéroclites, même si selon une étude menée en 2013 par la startup, les dédicaces sont incontestablement pour les acteurs du livre un moyen de dynamiser leurs ventes. Sur le site, 10 rencontres-dédicaces sont déposées chaque jour, avec une progression importante d’un mois sur l’autre. Au total, 200 maisons d’édition et 200 lieux et librairies (pour plus de 3000 auteur-e-s référencés), déposent des séances. Etrangement, ce sont plutôt les grandes maisons d’édition et les grands libraires, comme la librairie Dialogues à Brest, qui utilisent l’outil alors qu’ils ont souvent la force de frappe nécessaire pour s’en passer… « Nous sommes sur de l’éducation de marché, explique Thibault Di Maria, pour un cadeau, on ne pense pas spontanément à offrir une rencontre avec un-e auteur-e, or on sait que ça fait énormément plaisir ! ». Face à des cadeaux uniformisés, le livre restant souvent la première intention d’achat de cadeau, la dédicace se révèle une excellente idée. Le marché existe donc, mais de l’aveu de l’entrepreneur, les freins viennent du milieu de l’édition, assez frileux sur le numérique. Il y a de l’évangélisation dans l’air…
 
Mais le marché reste très francophone : aux Etats-Unis, la dédicace n’est pas personnalisée. « Il y a une spécificité très française de la rencontre dédicace, que l’on ne retrouve pas en Italie et très peu en Espagne. L’Allemagne par contre a redynamisé ses ventes de livres par le biais de lectures avec les auteur-e-s ». Alors pourquoi une si belle idée devrait rester cantonnée au secteur de l’édition ? « L’ambition, c’est de référencer toutes les rencontres-dédicaces avec n’importe quelle personnalité et pas seulement avec les auteur-e-s », poursuit Thibault Di Maria, qui souhaite par la suite toucher les galeries d’art, les musiciens… « Le cœur de notre activité, c’est le livre mais nous souhaitons nous élargir ». Un élargissement des domaines de départ, mais aussi un aspect participatif que son fondateur souhaiterait voir se développer avec « Mesdédicaces », service par le biais duquel les lecteurs-rices se regrouperaient pour rencontrer un auteur : « une sorte de KissKiss BankBank de la dédicace ! ». L’entrepreneur ne se fixe pas vraiment de limites, son principal credo étant de soutenir tous les acteurs du monde de l’édition, petits et grands : « cela fait partie de nos valeurs fondatrices de soutien à la culture et de promotion des acteurs de la chaîne, même si certains pessimistes me disent que la moitié de ces acteurs n’existeront plus dans six mois. Je pense que le service peut soutenir tout le monde ». Comme quoi, on peut être un amoureux de littérature mais sortir le nez de derrière ses romans pour vouloir les dépoussiérer.
 
 
Lesdedicaces.com en bref :
> 
Incubateur : Labo de l’édition
> Date de création : janvier 2013
> Fondateur : Thibault Di Maria
> Effectif : 2